Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'ETRE HUMAIN EST CREE IMMORTEL

    ETERNEL = Sans début ni fin - Immuable

    IMMORTEL = Qui ne meurt pas - Indestructible

    ------------

    ADAM = représente l'humanité, idest les hommes et les femmes. Ce n'est pas un homme seul.

    HOMME => H = les hommes et les femmes.

    ------------

    * Nous sommes créés pour être tout à la fois éternel et immortel. Puisque nous sommes image et ressemblance de Dieu Energie cosmique !!

    * Tant que le nombre de gens changés intérieurement est largement insuffisant, nous n'échappons pas, hélas, à la mort physique, mais nous pouvons, comme Elie, ne pas passer par la mort traditionnelle...

    "Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre, et Élie monta au ciel dans un tourbillon." (2 Rois 2:11)

    L'IMMORTALITE TOTALE DES ETRES HUMAINS
    (corps, esprit, âme)

    Petit historique biblique

    paix,conflits,ontologie,spiritulaité,être humain,armes,humanisme,politique,actualités,finances,nation humaine universelle,changement du monde,société,santé,spiritualité,liberté

    CHRONOLOGIE DES PATRIARCHES (Genèse, 5,1 à 25, 26)

    Adam qui vivra 930 ans
    130 A l'age de 130 ans, Adam engendre Seth qui vivra 912 ans
    235 A l'age de 105 ans, Seth engendre Enoch qui vivra 905 ans
    325 A l'age de 90 ans, Enoch engendre Qénan qui vivra 910 ans
    395 A l'age de 70 ans, Qénan engendre Mahalalel qui vivra 895 ans
    460 A l'age de 65 ans, Mahalalel engendre Yéred qui vivra 962 ans
    622 A l'age de 162 ans, Yéred engendre Hénoch qui vivra 365 ans
    687 A l'age de 65 ans, Hénoch engendre Mathusalem qui vivra 969 ans
    874 A l'age de 187 ans, Mathusalem endendre Lamech qui vivra 777 ans
    930 mort d'Adam
    987 disparition d'Hénoch, enlevé par Dieu
    1042 mort de Seth
    1056 A l'age de 182 ans, Lamech engendre Noé qui vivra 950 ans
    1140 mort d'Enoch
    1235 mort de Qénan
    1290 mort de Mahalalel
    1422 mort de Yéred
    1556 A l'age de 500 ans, Noé engendre Sem qui vivra 602 ans
    1651 mort de Lamech
    1656 mort de Mathusalem - déluge
    1658 A l'age de 102 ans, Sem engendre Arpakchad, qui vivra 438 ans
    1693 A l'age de 35 ans, Arpakchad engendre Chèlah qui vivra 433 ans
    1723 A l'age de 30 ans, Chèlah engendre Eber qui vivra 464 ans
    1757 A l'age de 34 ans, Eber engendre Pèleg qui vivra 239 ans
    1787 A l'age de 30 ans, Pèleg engendre Réou qui vivra 239 ans
    1819 A l'age de 32 ans, Réou engendre Séroug qui vivra 230 ans
    1849 A l'age de 30 ans, Séroug engendre Nahor qui vivra 148 ans
    1878 A l'age de 29 ans, Nahor engendre Térah qui vivra 205 ans
    1948 A l'age de 70 ans, Térah engendre Abram qui vivra 175 ans
    1996 mort de Pèleg
    1997 mort de Nahor
    2006 mort de Noé
    2048 A l'age de 100 ans, Abram engendre Isaac qui vivra 180 ans
    2096 mort d'Arpakchad
    2026 mort de Réou
    2049 mort de Séroug
    2083 mort de Térah
    2108 A l'age de 60 ans, Isaac engendre Jacob
    2123 mort d'Abram
    2126 mort de Chèlah
    2158 mort de Sem
    2187 mort d'Eber
    2228 mort d'Isaac
    2255 mort de Jacob

    LONGEVITE DES PATRIARCHES (EN DECROISSANT)
    969 ans Mathusalem (mort l'année du déluge)
    962 ans Yéred
    950 ansNoé
    930 ans Adam
    912 ans Seth
    910 ans Qénan
    905 ans Enoch
    895 ans Mahalalel
    777 ans Lamech
    602 ans Sem
    464 ans Eber
    438 ans Arpakchad
    433 ans Chèlah
    365 ans Hénoch (enlevé par Dieu)
    239 ans Pèleg
    239 ans Réou
    230 ans Séroug
    205 ans Térah
    180 ans Isaac
    175 ans Abram
    148 ans Nahor
    147 ans Jacob

    AGE OU LES PATRIARCHES DEVINRENT PERE
    500 ans Noé engendre Sem, Cham et Japhet
    187 ans Mathusalem endendre Lamech
    182 ans Lamech engendre Noé
    162 ans Yéred engendre Hénoch
    130 ans Adam engendre Seth (son troisième enfant)
    105 ans Seth engendre Enoch
    102 ans Sem engendre Arpakchad
    100 ans Abram engendre Isaac
    90 ans Enoch engendre Qénan
    70 ans Qénan engendre Mahalalel
    70 ans Térah engendre Abram
    65 ans Mahalalel engendre Yéred
    65 ans Hénoch engendre Mathusalem
    60 ans Isaac engendre Jacob
    35 ans Arpakchad engendre Chèlah
    34 ans Eber engendre Pèleg
    32 ans Réou engendre Séroug
    30 ans  Chèlah engendre Eber
    30 ans Pèleg engendre Réou
    30 ans Séroug engendre Nahor
    29 ans Nahor engendre Térah

    * L'âge de la longévité de l'existence humaine a grandement décru depuis des siècles... Il est certain que pour en arriver à cela, l'Homme s'est petit à petit, sur un grand temps (plusieurs siècles), lentement, séparé/coupé de sa divinité en lui (ne la reconnaissant plus, ou bien l'ayant oubliée, ou bien la niant) ; et par le choix de ses pensées, ses paroles et ses actes, il a choisit un autre chemin, une autre voie.

    * Mais cela veut-il dire pour autant, que l'Homme est créé pour mourir physiquement ?? 

    * Dieu ayant créé l'Humanité totalement libre, c'est librement que l'Homme en est arrivé à mourir physiquement... 

    * Mais rien n'est définitif, nous pouvons retrouver notre état d'immortel, en nous reliant de nouveau à notre divinité intérieure, et ainsi renverser l'ordre des choses. Pour cela il est nécessaire de nous connaître vraiment et d'apprendre à changer notre existence par la maîtrise de nos pensées, paroles et attitudes envers soi et les autres.

    LE CORPS EST-IL CREE POUR MOURIR ?

    * Aujourd'hui nous sommes encore des hommes et des femmes qui quittons notre enveloppe charnelle, au bout d'un laps de temps de notre existence terrestre. Laps de temps assez court, car l'âge moyen de la mort est relativement bas comparé à ceux qui nous précédèrent!!

    * Notre esprit et notre âme (âme qui surgit lorsque nous sommes Un avec la divinité en nous ou dit autrement lorsque nous unissons notre masculin et féminin en nous), ne meurent pas lorsque nous quittons notre corps. Mais hélas notre corps, lui, meurt à cause de tous les manquements de nos buts personnels et collectifs, et à cause de cette coupure interne avec notre puissance divine en nous. 

    * Si nous n'élevons pas notre conscience, si nous ne dépassons pas l'entendement collectif (préjugés, croyances erronées, peur, doutes, inquiétudes, ...), nous serons toujours happés par ce tourbillon qui nous fera périr physiquement, à cause du manque de courage, du manque d'audace à retrouver l'existence pour laquelle nous sommes créés : une existence de plénitude, de joie, de bonheur, de fraternité et d'amour, entre tous les Hommes de tous les peuples... Nos diverses peurs nous empêchent de redevenir des Etres Divins.

    * Le corps, Temple de notre divinité intérieure, ne devrait pas mourir.

    * Etant créés à l'image et ressemblance de Dieu,

    * Dieu nous ayant créé de chair et de sang,

    * Dieu ayant soufflé dans nos narines son Souffle,

    * Pourquoi ferait-Il mourir l'Homme (certains croyants des diverses religions pensent ainsi) ?

    * Pourquoi l'Homme (hommes et femmes) devrait-il mourir ???

    * Nous sommes créés pour être immortels. Pas seulement notre esprit et notre âme, mais également notre corps.

    Genèse 2 : 7 - "L'Eternel Dieu forma l'Homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'Homme devint un être vivant." 

    * Le corps = support de notre Ish (principe masculin, nommé aussi conscient) et Isha (principe féminin, nommé aussi subconscient) qui se trouvent chaque être humain ; et

    * Le corps = temple de notre divinité qui est contenu dans notre Isha.

    * Ish et Isha, ces 2 principes masculin et féminin se trouvant en chaque être humain, doivent être unifiés en soi-même, pour nous amener à vivre l'état divin qui nous fait devenir des christs. Ces 2 principes ne doivent pas être abîmés, niés (beaucoup d'hommes refusent leur féminin, cette Isha, en eux), ni détruits.

    * Le mot hébreu ַנֶּפֶשׁ  Nèphèsh dans l’Ancien Testament souvent rendu par «âme», signifie l’être entier dans sa totalité, et non pas seulement une «division» ou une partie de celui-ci.

    Ezéchiel 18:23 - "Ce que je désire, est-ce que le méchant meure ? dit le Seigneur, l'Eternel. N'est-ce pas qu'il change de conduite et qu'il vive ?"

    * Si le mot ַנֶּפֶשׁ  Nèphèsh exprime l'entièreté de l'Homme (corps, esprit, dons divins)

    * Et Si l'Homme "rate le tir" (définition du mot "péché" voir ici)

    * ... alors évidemment l'Homme tombe, perd, amenuise ses belles qualités et ses attributs divins qui lui fait perdre l'espoir de devenir une belle âme. Il se coupe avec sa divinité intérieure, et s'attire ainsi tous les maux (maladies, souffrance, etc...) jusqu'à malheureusement mourir. Il doit se reconnecter à lui-même (redécouvrir parfois qui il est) pour redevenir cet Etre entier, conscient et centré.

    * L'Homme est conscient de ce qui peut lui arriver, tout du moins est prévenu (s'il connaît la Parole pour le croyant, ou bien s'il réfléchit profondément et se remet en question pour l'athée ou l'agnostique).

    * L'homme est donc totalement responsable de sa propre mort.

    * Dieu est au-delà de la punition et du pardon, Il ne souhaite pas la mort physique des Etres Humains, mais au contraire qu'ils changent de conduite et qu'ils vivent !!

    * Le but de Dieu n'est pas de punir ou de pardonner, puisque, au contraire, IL désire que l'Homme change de conduite afin qu'il retrouve ou se re-souvienne de ce pourquoi il a été créé !!

    Ezéchiel 18, 21-32 -
    "21- Si le méchant revient de tous les péchés qu'il a commis, s'il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra, il ne mourra pas.
    22- Toutes les transgressions qu'il a commises seront oubliées; il vivra, à cause de la justice qu'il a pratiquée.
    23- Ce que je désire, est-ce que le méchant meure? dit le Seigneur, l'Eternel. N'est-ce pas qu'il change de conduite et qu'il vive?"

    "31- Rejetez loin de vous toutes les transgressions par lesquelles vous avez péché; faites-vous un coeur nouveau et un esprit nouveau. Pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël?
    32- Car je ne désire pas la mort de celui qui meurt, dit le Seigneur, l'Eternel. Convertissez-vous donc, et vivez."

    * L'être humain répète les mêmes croyances, traditions..., tout ce qu'il lui a été appris de génération en génération, sans plus réfléchir, ni oser remettre en question les incohérences et violences que parfois ces traditions génèrent, et alors il finit continuellement dans un trou.

    * Certains hommes pensent que la mort est indéniable et/ou aussi croient qu'après la mort il n'y a rien, ils deviennent des vers, une sorte de nourriture pour la terre.

    * Dans ces croyances nous retrouvons et comprenons ce que Dieu déplore : "Je ne désire pas la mort de celui qui meurt" particulièrement si la personne reste seulement un esprit dès qu'elle quitte son enveloppe, parce qu'elle n'a pas cherché à se connaître, à se changer... à se faire une âme ; alors le risque de souffrir est réel, car la personne se rend compte que même sans corps physique, elle reste toujours consciente, vivante.

    * Mais si nous réfléchissons et si nous désirons mettre en pratique notre propre changement (que l'on soit croyant, athée, agnostique), alors nous volerons haut la fosse, notre corps ne mourra pas.

    * Nous ne verrons pas l'immortalité de tous les êtres humains, dès maintenant, mais nous pouvons vivre beaucoup plus longtemps que la moyenne générale si nous nous reconnectons à notre puissance divine en nous, et alors nous pourrons connaître la "fin" terrestre comme Elie.

    * Notre but est bien le "convertissez-vous donc et vivez".

    ATTENTION : LE "CONVERTISSEZ-VOUS DE DIEU"
    N'EST PAS LE "CONVERTISSEZ-VOUS" HUMAIN

    Ezéchiel 18, 32 - "Car je ne désire pas la mort de celui qui meurt, dit le Seigneur, l'Eternel. Convertissez-vous donc, et vivez."

    * Le "convertissez-vous" de Dieu ne veut évidemment pas dire entrer dans une religion, obéir sans réfléchir, être soumis à des dogmes, abdiquer sa réflexion et sa conscience à une ou plusieurs personnes.... Non pas du tout !!!

    * Le "convertissez-vous" de Dieu est une réflexion sur soi pour amener volontairement, soi-même, une transformation et évolution internes et personnelles, afin de devenir un Etre nouveau. Tout Homme (hommes et femmes) même athée, agnostique, peut agir de belle façon et redevenir ce pour quoi il est créé : un Etre Divin.

    * Le "convertissez-vous" de Dieu appelle à se connaître soi-même et à devenir des Etres Divins.

    * Dieu aime tous les Hommes. Il ne regarde pas les apparences ni les croyances de chacun, ni ne choisit en fonction d'elles : Il regarde les coeurs des Hommes !!! 

    1Samuel 16, 7 - "Et l'Eternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. L'Eternel ne considère pas ce que l'homme considère; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au cœur."

    * Personne ne peut convertir qui que ce soit. Tout part d'une volonté personnelle, d'un libre choix. Tout changement, toute évolution, est personnel, totalement personnel et ne nécessite pas d'adhérer à une croyance, à une religion !!!

    * Personne ne peut ni n'a le droit de le décider à notre place, ce serait alors oublier le don donné par Dieu qu'est notre libre-arbitre, notre liberté totale.

    L'HOMME EST BEL ET BIEN MAITRE DE SA VIE,
    DONC DE SA MORT

    * Si Dieu a tout créé de magnifique façon - dont les corps dans lesquels loge Sa Connaissance, cette divinité en nous, notre corps=Temple de Dieu - alors pourquoi les corps devraient-ils mourir ??

    * Nous sommes bel et bien créés immortels (de corps, d'esprit et d'âme), mais c'est nous-mêmes par notre façon d'être, d'agir (maîtrise des pensées et paroles dont découlent nos actes), par notre façon de nous traiter soi-même et les autres, qui enclenchons le processus de mort.

    * D'où l'importance de se connaître totalement, de choisir et d'appliquer, sciemment, des attitudes magnifiques et belles, envers soi-même et les autres, et qui se répercuteront dans l'Univers !

    * Choisissons la Vie pour, à plus ou moins long terme, abolir la mort !!

    ---------------

    ©Maryse - etredivin.hautetfort.com

    Imprimer Pin it! Lien permanent Catégories : Corps-Esprit-Ame, L'ETRE HUMAIN, L'Homme créé Immortel et Eternel, Nature Divine, ONTOLOGIE, Principe de base 0 commentaire
  • REPENTIR = RETOUR A LA SOURCE = TESHOUVA

    * Comme pour le mot PECHE (voir ici) qui avait perdu son vrai sens en l'affublant d'une laideur et d'une noirceur, faisant des personnes considérées pècheresses, des êtres irrémédiablement perdues,

    * ... de même le mot Repentir a (encore) un goût de dolorisme empli de culpabilité, par les regrets qu'il exprime (chez les Chrétiens).

    * Il est temps de redonner son vrai sens à ce mot, afin de faire cesser toute erreur d'interprétation...

    * (Se) REPENTIR veut dire Retour à la Source, Reconnection en la puissance divine en chaque Homme (ou Moi Divin), Revenir vers la Source Divine.

    * Pécher (rater le but, alors) ---> Se repentir (se reconnecter au Divin en soi)

    -------------

    LE VRAI SENS DE REPENTIR = TESHOUVA

    

* Repentir : Ce mot signifiait à l'origine "retour".
    
En araméen, "se repentir" veut dire “Retourner à la source, "Revenir à l'origine de son être", "Rechercher le visage originel".

    

* Le mot originel est TESHOUVA.Teshuvah signifie "retour" et "réponse". Définition hautement plus juste, plus grande et plus profonde que la définition chrétienne qui lui a donné le sens de "regret", rapetissant ainsi l'Homme et étiolant sa vraie valeur.

    La TESHUVA ה-תשובה

    * La Teshuva est un retour sur soi-même. Elle s'oppose au fatalisme car l'Homme (Hommes et Femmes) a le libre-arbitre, est un être libre. C'est donc en conscience et librement qu'il change sa façon d'être pour se reconnecter à sa Puissance Interne et prendre l'engagement, conscient et réfléchi, de ne plus recommencer.

    * La Teshuva n'admet aucun intermédiaire : l'Homme seul est responsable de ses actes et est face à ses propres responsabilités. Il prend conscience de ses erreurs et revient dans le droit chemin.

    * La Teshuva est une renaissance, un recommencement.

    * Ce mot Teshuva a pour signification : "retour en soi", "retour sur soi-même", "examen de conscience"

    * La Teshuva est une initiative toute personnelle… Elle exige trois conditions :

    1) S’avouer concrètement ses dérives, ses manquements et revenir vers le droit chemin…

    2) S’engager sincèrement à ne pas les renouveler, à ne pas récidiver…

    3) Le regret sincère des conséquences, voire la réparation de la faute…

    * On peut dire qu’il y a eu exil de la conscience, il est donc nécessaire d’un retour à la source…de se réintégrer à soi-même

    * Teshuva a une autre signification importante qui est "réponse"

    * La Teshuva est le concept même du question-réponse. L’homme dans le doute de lui-même, se questionne, analyse, voire médite pour élaborer des réponses, se donner un sens pour se construire, être perfectible… Il doit en avoir conscience pour modifier son comportement, revoir ses convictions, quitte à réparer si ses torts ont été trop loin.…

    PENSEE HASSIDIQUE (1952)

    http://www.alliancefr.com/judaisme/cyberthora/fetes/eloul/tchouva.html

    La Teshouva : de la racine שׁוב, «retour» ;

    Le Vidouy (du verbe vadah "reconnaître", "prendre conscience") ou Tahanoun (להתוודות – s’introspecter, "regarder en soi" pour définir sa faute n'est pas la confession du monde chrétien ; c'est l'Homme face à lui-même qui s'avoue ses fautes.

    La Teshouva, est tout à fait contraire à la notion de regret.

    La Teshouva est un retour. Retour à notre dimension divine, à sa reconnection. Un être humain est bon, par nature et il souhaite avoir un comportement judicieux. Mais, pour différentes raisons, qui échappent à sa volonté ou n'en découlent pas totalement, il peut aussi mal agir. Il n'en reste pas moins qu'il est bon, de manière naturelle.

    Sa Teshouva est donc un retour aux sources, aux origines, à son moi profond, qui, dès lors, se révèle et dirige sa vie. C'est pour cela que chacun, croyants, incroyants, peut accéder à la Teshouva, puisque tous désirent atteindre leur moi profond et le mettre en évidence.

    L'Homme (hommes et femmes), aussi bas qu'il soit tombé, peut également faire Teshouva, cette voie lui reste toujours accessible, puisqu'il ne s'agit pas pour lui d'une situation nouvelle, mais seulement d'un retour vers son existence intérieure.

    La Teshouva concerne autant l’individu que la collectivité, elle n’est pas juive mais universelle et par conséquent ne se limite pas seulement au domaine religieux, mais englobe toutes les facettes de la vie.

    Ainsi que l’explique Benjamin Gross dans son introduction, "La Teshouva dans la pensée du Rav Kook" la Teshouva est «une volonté permanente de dépassement ainsi qu’un ardent désir de perfectionnement»...

    La Teshouva est présente dans chaque élément, elle est le moteur qui permet à l’humanité d’avancer et de se perfectionner.

    L’homme qui s’améliore, qui revient à Dieu, fait preuve d’une immense liberté, liberté qui constitue l’essence de la vie et de Dieu.

    La méditation sur la Teshouva met à découvert la profondeur de la volonté. La puissance de l’âme spirituelle se révèle ainsi dans toute la force de sa splendeur; le degré de pénitence marque le degré de sa liberté.

    La Teshouva aspire en effet à une véritable et authentique liberté, la liberté divine affranchie de tout espèce de servitude. Par conséquent, l’entêtement constitue un lourd état de servitude, puisqu’il empêche l’homme de se remettre en question, de changer et de s’améliorer.

    La Teshouva s'applique à telle ville, à telle époque, à telle période d'une vie humaine ! Chacun de nous, selon son âge, doit rechercher et combattre les fautes que son mauvais instinct lui fait commettre.

    Telle est la grandeur de la volonté de retour vers Dieu, qu’elle permet aux Hommes de se juger eux-mêmes, à tout âge, en tous lieux, de savoir quelles sont les transgressions qu'ils ont tendance à minimiser, à excuser, et de faire l’effort nécessaire pour s’en purifier.


    podcast

    ---------------

    ©Maryse - etredivin.hautetfort.com

    Imprimer Pin it! Lien permanent Catégories : LIRE AVEC L'ESPRIT, Repentir = revenir à la Source 0 commentaire