Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LIRE AVEC L'ESPRIT

  • Les 4 cavaliers de l'Apocalypse

    paix,conflits,ontologie,Être humain,armes,humanisme,politique,actualitÉs,finances,nation humaine universelle,changement du monde,sociÉtÉ,santÉ,spiritualitÉ,libertÉ,noir,blanc,mauvais,bien,bon,connaissance de soi,Âme,unicitÉ,architecte,rÉfugiÉs,religion,femmes,soumission,mesure,cohÉrence,qualitÉ de vie,rester soi-mÊme,hommes féministes,cavaliers,apocalypse,lire avec l'esprit

    "Apocalypse" - En grec ancien : ἀποκάλυψις, apokálupsis, nom grec signifiant "action de révéler", dérivant lui-même de apokaluptein, "découvrir" ou "dévoiler" kalúptô ("cacher") précédé du préfixe de privation ἀπό (ápó)  ἀπό (ápó) ("de" ou "qui provient de") préposition et préfixe, qui indique l'éloignement, le détachement, etc. (cf. ab en latin) Kaluptein : "couvrir" ou "voiler".

    Littéralement donc "dé-cacher", et donc par extension, "dévoiler aux hommes", "retrait du voile", "le voile est levé".

    * "Apocalypse" ne signifie pas "fin du monde" comme le monde l'a longtemps cru et la religion l'a laissé entendre, mais représente un avertissement pour chaque Homme afin qu'il change en lui-même, id-est transmute son obscurité (défauts) en lumière (qualité) parce que son but but est de vivre, en lui et tout autour de lui, dans l'harmonie et l'amour.

    Le "Livre de l'Apocalypse" décrit de façon symbolique — à travers signes, mythes et allégories — ce qui arrive à l'Homme lorsque celui-ci continue de vivre séparé de son aspect divin en lui.

    --------

    ©Emmet Fox

    APOCALYPSE = RÉVÉLATION

    * Voici l'étude ontologique réalisée par Emmet Fox (1886-1951) afin de ne plus lire au pied de la lettre la Parole tirée de la Bible, ou bien rester dans l'incompréhension, parfois l'effroi qui ressort du texte.

    * Comprendre permet d'aller plus haut et ne plus rester enfermé (lorsqu'il y a enfermement) dans les mots.

    Hommes → H = hommes et femmes

    * Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse donnent la clef de la nature de l’Homme.

    * Lorsque l'Homme comprend bien ces symboles, il se comprend lui-même et entreprend de devenir maître de sa vie et des conditions de son existence dont le but est d'aider au changement du monde.

    * Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse (Apocalypse, chapitre 6) représentent les quatre éléments de la nature humaine telle qu’elle est aujourd’hui.

    Il y a d’abord le corps physique : tel que l'Homme le perçoit lorsqu'il se mire dans un miroir.

    Puis il y a la partie des sentiments et émotions. Cette partie est très importante et bien que l'Homme ne puisse "voir" ses sentiments, il en a vivement conscience.

    Ensuite vient l'intellect. L'Homme ne peut le voir non plus, mais il en sent fort bien l’existence, car c’est lui qui détient toutes les connaissances, importantes ou futiles.

    Enfin il y a la nature spirituelle, qui est l'être réel et éternel de l'Homme, cette Puissance Divine (ou Vérité) en chaque Homme par laquelle tout Homme peut dire "JE SUIS". Les Hommes croient presque tous en sa réalité, mais peu se rendent compte de sa vivante présence.

    Apocalypse 6, 1-8 - 1 Je regardai, quand l'agneau ouvrit un des sept sceaux, et j'entendis l'un des quatre êtres vivants qui disait comme d'une voix de tonnerre : Viens. 2 Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre.
    3 Quand il ouvrit le second sceau, j'entendis le second être vivant qui disait : Viens. 4 Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'égorgeassent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée.
    5 Quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. 6 Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait : Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l'huile et au vin.
    7 Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens. 8 Je regardai, et voici, parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.

    LE CHEVAL PÂLE

    * Le premier cheval est le Cheval Pâle ; la pâleur est la couleur de l’effroi. "Celui qui le montait se nommait la Mort, et l’Enfer le suivait". Le Cheval Pâle personnifie le corps physique et il est chevauché par la Mort et l’Enfer est à sa suite.

    * Être le cavalier de ce cheval c’est vivre seulement pour son corps, pour ses sens et ses appétits.

    * Lorsqu'un Homme vit que pour son corps il ne peut se régénérer ; par suite il vieillit sans remède. Il s’affaiblit régulièrement et l’âge lui apporte la décrépitude et le vide, probablement les maux physiques.

    * Le Cheval Pâle représente aussi tout ce qui est matériel ce que la Bible appelle parfois "le Monde" : argent, situation, honneurs, distinction, etc.

    * Celui qui vit que pour manger et boire, celui qui ne sert que ses sens, celui qui vit que pour l’argent et les honneurs de ce monde, tous ceux-là chevauchent le Cheval Pâle. Déceptions et chagrins attendent le cavalier du Cheval Pâle.

    LE CHEVAL ROUX

    * "Et alors vint un autre cheval qui était roux ; à celui qui le montait il fut donné de retirer la paix de la terre – et de faire s’entr’égorger les hommes : il lui fut donné une grande épée".

    * Le Cheval Roux représente la nature émotionnelle de l'Homme, ses sentiments. La mentalité humaine est constituée de deux parties : l’intelligence et les sentiments sans plus.

    * Chacune des pensées humaines comprend ces deux éléments : connaissance et émotion. La connaissance est du ressort de l’intellect, et les émotions appartiennent à la nature émotionnelle.

    * Dans certaines pensées l’élément connaissance est plus grand que le contenu émotion, et dans d’autres pensées c’est le contenu émotion qui est le plus grand.

    * Il est dangereux pour l'Homme de permettre à ses émotions de le contrôler – de permettre au Cheval Roux de s’emporter avec lui – car il minera sa santé et ruinera toute vie.

    * Le cheval roux est aussi dangereux que le Cheval Pâle, bien que moins bas en mentalité et c’est pourquoi il mène au naufrage encore plus d’existences.

    * Un adulte est un être qui a le contrôle de ses sentiments ; celui qui en est incapable est encore un enfant eût-il cent ans.

    * Une nature fortement émotionnelle est un don merveilleux si l'Homme en est le maître, mais si c’est elle qui le domine, il chevauche alors le Cheval Roux. Mieux vaut en descendre le plus vite possible car ce n’est que lorsqu’il apprend à contrôler ses sentiments que l'Homme réussit dans la vie.

    LE CHEVAL NOIR

    * Ensuite vient le Cheval Noir. "Je regardai et vis un Cheval Noir. Celui qui le monte tenait une balance dans sa main. Et j’entendis au milieu des quatre animaux une voix qui disait : une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier".

    * Deux plateaux, c’est-à-dire une balance comme celle d’un épicier ou d’un pharmacien, voilà le symbole de la famine ou de la pénurie. Il implique qu’il n’y a pas assez de tout pour tous et qu’il faut donc rationner.

    * Le Cheval Noir représente l’intellect, et si l'Homme le monte son âme est affamée.

    * Monter le Cheval Noir ne veut pas dire que l'Homme a une nature intellectuelle remarquable, ce qui ne serait pas du tout mauvais.

    * Monter le Cheval Noir c’est laisser l’intellect conduire, mais en bannissant la nature émotionnelle et surtout spirituelle.

    * Il est bon de se servir de son intelligence et de la développer mais il est déplorable de ne se fier qu’à elle.

    * Notre civilisation a donné la prédominance à l’intellect, au détriment de tout le reste. Dépression et désappointement attendent le cavalier du Cheval Noir.

    LE CHEVAL BLANC

    * C’est là que l'Homme trouve la solution à tous ses problèmes. "Je regardai, et voici, parut un Cheval Blanc. Celui qui le montait avait un arc ; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre".

    * Le Cheval Blanc est la nature spirituelle. L’homme ou bien la femme dont il est la monture a la liberté, la joie et enfin le bonheur et l’harmonie, parce que le Cheval Blanc est la conscience de la présence de Dieu.

    * Quand l'Homme donne à Dieu la première place dans son existence, quand il refuse de le limiter, quand il lui fait confiance de tout cœur, il chevauche le Cheval Blanc et le temps viendra où il sera libre, où la lumière se fera et l’ombre se dissipera.

    * Le Cheval Blanc mène à la santé, à la liberté, à la libre expression de soi, à la connaissance de Dieu et à la conscience de Sa Présence en soi.

    * Le cavalier du Cheval Blanc part en vainqueur et pour vaincre.

    * Concernant le Cavalier, la Bible dit que ce dernier porte un arc. Or l’arc et la flèche sont d’antiques symboles de la Parole. La Parole amène l’accomplissement. Lorsque l'Homme la prononce, il envoie une flèche. Telle la flèche, elle ne peut être rappelée, ni rester sans résultat.

    Isaïe 55,11 - Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté. Et accompli mes desseins."

    * Notons que la Parole peut, aussi, ne pas être dite à haute voix. Le Cavalier du Cheval Blanc prononce la Parole.

    * Il est dit que le Cavalier porte une couronne – symbole de la victoire.

    * Celui qui triomphe dans une lutte reçoit une couronne. Les Grecs couronnaient de laurier le vainqueur d’une course, et tout au long de l’histoire les rois ont été couronnés.

    * C’est pourquoi le cavalier du Cheval Blanc, toujours vainqueur, porte une couronne.

     --------

    LIENS

    Apocalypse

    Le Livre de la Révélation

    Imprimer Pin it! Lien permanent Catégories : Cavaliers de l'Apocalypse, LIRE AVEC L'ESPRIT 0 commentaire
  • Il n'y a jamais eu d'Adam et Ève au paradis terrestre !

    paix,conflits,ontologie,spiritulaité,être humain,armes,humanisme,politique,actualités,finances,nation humaine universelle,changement du monde,société,santé,spiritualité,liberté,noir,blanc,mauvais,bien,bon,connaissance de soi,âme,unicité,architecte,réfugiés,religion,femmes

    Masculin et Féminin à l'intérieur de chaque Humain

     

    ••Texte recueilli sur le site d'Annick de Souzenelle (voir ici)

     

    * Il n'y a jamais eu d'Adam et Ève au paradis terrestre !

    * Ce jardin d'Eden, jardin de "jouissance" est au-dedans de tout être humain, de tout Adam - Adam est l'homme et la femme - lorsqu'il assume ses normes ontologiques,

    * C'est-à-dire lorsqu'il se retourne au-dedans de lui-même et qu'il entre en communication avec Ishah, cette "autre" qui est en lui, son épouse (ou féminin) intérieure.

    * Ishah, dans son union avec Adam, constitue un aspect du jardin d'Eden. Lorsqu'il n'est pas tourné vers le dedans de lui-même et dans l'union avec Ishah (féminin intérieur), l'Homme est en exil ; dans cette situation dite "de chute", d'exil, Ishah non épousée peut déterminer notre enfer ; elle est refoulée dans les profondeurs inconscientes et devient alors l'objet de la légende de Lilith, dite "la première femme d'Adam".

    * Mais que signifie "première" lorsque la scène se joue en amont de l'exil, c'est-à-dire hors du champ de l'espace-temps historique ?

    Lire la suite

    Imprimer Pin it! Lien permanent Catégories : Adam et Eve inconnus au Paradis, LIRE AVEC L'ESPRIT 0 commentaire
  • Le prophète Mahomet et les femmes, portrait d'un homme loin des clichés des fondamentalistes

    * L’histoire d’un homme ouvert et tolérant pour son époque, d’un homme tendre et sensible très loin des clichés des fondamentalistes.

    * Aujourd’hui l’islam se radicalise. Devient agressif. Premières victimes de cette radicalisation : les femmes. Un paradoxe pour cette religion qui s’est longtemps préoccupée de beauté, de sensualité et de sexualité.

    * Ce film réalisé par une réalisatrice d’origine algérienne lève le voile, pour la première fois, sur les rapports entre Mahomet et les femmes.

    Un film qui met volontairement en avant un "Islam des lumières" et qui raconte ses amours, ses passions, ses plaisirs.

    * L’histoire d’un homme ouvert et tolérant pour son époque, d’un homme tendre et sensible très loin des clichés des fondamentalistes.

    * Un film qui bousculera les idées reçues.


    https://www.youtube.com/watch?v=i9q2g4b5nfY

    --------

    LIENS

    Aïcha épouse du prophète Mahomet

    Lettre au monde musulman

    Le couple

    Adam et Eve

    Masculin-Féminin

    Conscient-Subconscient

    La Force innée de l'Homme

    Pourquoi la femme fait peur.pdf

    Féminisation de la croyance .pdf

     Pourquoi tant de mépris.pdf

    Imprimer Pin it! Lien permanent Catégories : Le prophète Mahomet et les femmes, LIRE AVEC L'ESPRIT, SPIRITUALITÉ, Témoignages du monde, Vidéos 0 commentaire
  • Les Houris du Paradis n'existent pas

    paix,conflits,ontologie,spiritulaité,être humain,armes,humanisme,politique,actualités,finances,nation humaine universelle,changement du monde,société,santé,spiritualité,liberté,noir,blanc,mauvais,bien,bon,connaissance de soi,âme,unicité,architecte,réfugiés,religion

     

    * Les houris (masculin arabe ‫حور‬, ḥūr — féminin arabe ‫حورية‬, ḥūrīya — pluriel ḥūrīyāt) sont, selon la foi musulmane, des vierges dans le paradis qui seront la récompense des bienheureux.

    Cette mauvaise traduction ou interprétation volontaire a fait commettre et continue de commettre tant de méfaits !

    --------

    Source : http://forum.doctissimo.fr/psychologie/dieu-religions/vierges-traductions-coran-sujet_1496_1.htm

    * Recherche sur les versets qui parlent de ces 72 vierges tant attendues au Paradis. 

    Sourate 3, versets 13 à 15 :
    "Dis aux croyants : Vous aviserais-je de ce qui est meilleur que cela ? Pour ceux qui auront été pieux, seront, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels couleront des ruisseaux, où, immortels, ils auront des épouses purifiées et satisfaction d'Allah. Allah est clairvoyant sur ses serviteurs." 

    * Le Coran utilise le pluriel des mots pour les deux sexes. Comme en Français, quand on s'adresse à un groupe (hommes et femmes), on s'adresse au masculin pluriel.

    * Quand on lit le verset en Français, on comprend que cela s'adresse aux hommes.

    * Quand on lit le verset en arabe et en anglais, cela s'adresse aux deux sexes : femmes et hommes.

    * Le mot "épouses" est faux. Le mot utilisé dans le coran est : "azwaje" le pluriel de "zawj".

    * zawj = "époux", "épouse", "compagne", "compagnon". Le mot veut dire = chacun avec son compagnon de l'autre sexe.

    * Traduisant le mot "azwaje" en français le mot serait "couple", "duo", pas nécessairement sexuel (traduit de mounjid attoullabe).

    * Le pluriel de femme en arabe = "zawjate".

    * Si Dieu promettait aux hommes des épouses : Il leur dirait:"zawjate" et non "azwaje". 

    * L'interprétation dans le Coran en anglais pour : "azwaje" est "compagnons". Alors, ce n'est pas un couple (en anglais : couple) mais des compagnons. Même la traduction en anglais n'a pas utilisé le mot "wives" = "épouses".

    Sourate 2, versets 23 à 25 :
    "Annonce à ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies qu'ils auront des Jardins sous lesquels couleront des ruisseaux. Chaque fois que quelque fruit leur sera accordé, en attribution, ils diront "Ceci est ce qui nous a été attribué antérieurement", et ce qui leur sera donné sera ressemblant à ce qu'ils avaient sur terre. Dans ces Jardins, ils auront des épouses purifiées et ils y seront immortels."

    * "Annonce à ceux qui auront cru et accompli … " = Ici, Dieu s’adresse aux deux sexes, tous les serviteurs, sans exception.

    * Imaginons un moment que Dieu s’adresserait aux hommes quand Il utilise: "Ceux... ils ...". En arabe, comme en français, quand on adresse à un groupe, on utilise le masculin pluriel.

    * Encore la même chose : le mot "épouses" est faux. Dieu a utilisé le mot "azwaje" et non "zawjate".

    * D’autant qu’Il s’adresse à tous les croyants qui font du bien, ça veut dire que les femmes aussi sont concernées et vont avoir des compagnons purifiés et seront immortelles.

    * "Purifiés" = la traduction en anglais a utilisé le mot "purified" en ajoutant "spiritually and physically".

    "Ceux, au contraire, qui auront cru et pratiqué les œuvres pies, Nous les ferons entrer dans des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux ; là, immortels en éternité, ils auront des épouses purifiées et Nous les feront entrer sous une ombre dense."

    * La même chose ici : le mot "épouses" n’existe pas. Dieu a utilisé le mot "azwaje" et non "zawjate".

    * Il est impossible que le mot soit "épouses", car Dieu s’adresse à tous les croyants : hommes ET femmes.

    Sourate 38 Versets 49 à 53 :
    "Ceci est une Édification. En vérité, les Pieux auront certes beau lieu de retour ; les Jardins d'Eden aux portes pour eux toutes ouvertes, où, accoudés, ils réclameront des fruits abondants et un exquis breuvage, tandis qu'auprès d'eux seront des vierges aux regards modestes, d'égale jeunesse. Voilà ce qui vous est promis au jour du Jugement."

    * Ce verset est adressé aux hommes, car le verset qui vient devant, Dieu parle des autres prophètes qui sont des hommes.

    * "Des vierges aux regards modestes" ; les mots utilisés en arabe: "kassirate", "ttarf".

    * "Ttarf" veut dire "le regard".  Mon mari et moi avons regardé le dictionnaire (mounjid a toullabe) et on a trouvé :

    "kassirate" = mot féminin pluriel qui vient de "kassara" : "diminuer", "atténuer", "baisser".

    Pas une fois, le mot "vierge" n'a été ajouté à l’explication.

    * Les deux mots : "kassirate" et "ttarf", veulent dire : "des femmes aux regards modestes". Pas nécessairement beaucoup de femmes pour un seul homme. Dieu a utilisé le mot "hommes" au pluriel, et "femmes" au pluriel.

    * La traduction en anglais est : "and they will have by their sides chaste mates with downcast and restrained looks, and of suitable age (and matching in every aspect)."

    Traduction : "et ils auront à leurs côtés des pieux compagnons aux regards modestes et d’égale jeunesse (compatibles dans tout les aspects)."

    * Utilisant le mot "compatibles" dans la traduction, mène à penser à une chose : à des couples compatibles et non à un homme compatible avec des tas de femmes.

    * Si le message était que chaque homme serait avec beaucoup de femmes, le verset serait : "et à côté de chacun d’eux, il y aurait des femmes aux regards modestes."

    Sourate 44 versets 51 à 55 :
    "Les Pieux, au contraire, seront dans un séjour paisible, parmi des jardins et des sources. Ils seront vêtus de satin et de brocard, face à face. Ainsi sera-t-il. Nous les aurons mariés à des Houris aux grands yeux. Ils réclameront là toutes sortes de fruits, dans la paix."

    * Encore une fois "Les pieux" : Dieu s’adresse aux deux sexes.

    * "Nous les aurons mariés" = le mot utilisé en arabe pour "mariés" est "zawwajnahoum" qui veut dire : "on les auraient mis en pair ou en couple". On a traduit cela en anglais : "we shall pair them" et non "we shall mary them".

    * "To pair" : "mettre en paire, en groupe de deux".

    * Le mot est "hor" en arabe et non "houris" :

    * Le singulier est " ahwar" pour le masculin et "hawra" pour le féminin. Le pluriel est "hor" qui est le même pour le féminin pluriel et le masculin pluriel.

    * Et c'est ce mot "hor" qui est utilisé dans ce verset.

    * Le mot "hor" veut dire "des personnes avec des yeux d’un blanc massif et noir profond" (pour les arabes d’autrefois, c’était un signe de beauté).

    * Finalement, ce verset veut dire que les hommes et les femmes seront de belles créatures et ils seront en pair, des compagnons.

    Sourate 52, versets 17 à 24 :
    "En vérité, les Pieux seront dans des jardins et une félicité, jouissant de ce que le Seigneur leur a accordé. Leur Seigneur les aura préservés des tourments de la Fournaise. Mangez et buvez en paix, en récompense de ce que vous avez fait, accoudés sur des lits alignés ! Nous leur auront donné comme épouses des houris aux grands yeux. Ceux qui auront cru et que leur descendance aura suivis avec foi, Nous leur auront adjoint leur descendance au Paradis. Nous ne leur retirerons rien de leur fait. Chaque homme, de ce qu'il se sera acquis, sera cautionné. Nous les aurons pourvus de fruits et de viande qu'ils désirent. Ils se passeront, dans ces jardins, des coupes au fond desquelles ne seront ni jactance, ni incitation au péché. Pour les servir, parmi eux circuleront des éphèbes à leur service qui sembleront perles cachées."

    * "Nous leur auront donné comme épouses des houris aux grands yeux". Cette phrase est différente dans le coran. Le mot "donné" n’existe pas. C’est plutôt le mot : "zawwajanahoum" = "mettre en pair, en couple, ou des groupes de deux". Le mot "hor" est le même que dans les autres versets.

    --------

    * La seule lecture du Coran ne suffit pas.

    * Ceci démontre la difficulté des traductions et l'importance de bien connaître la langue arabe et sa syntaxe.

    * A moins que le but recherché pour certains est d'utiliser la religion pour soumettre les femmes à leur guise.

    --------

    http://anglesdevue.canalblog.com/archives/2007/05/16/4947746.html

    Le mot "houri" est donné par la Tradition comme étant l'équivalent de "très belles femmes vierges aux grands yeux", qui seraient la rétribution réservée dans l’au-delà aux bons croyants. Il n'en est rien soutient Luxenberg, qui entend rétablir sa dignité au texte coranique sur ce point. Le mot est syro-araméen et signifie dans cette langue  "blanc", "pur". Et comme le Coran était dépourvu de signes diacritiques, la Tradition s'est trompée dans le chakl (les signes diacritiques ajoutés) de ce passage. Il fallait lire "rawadjnahoum" au lieu de "zawadjnahoum", le point sur le "Ra" ayant été faussement ajouté. De plus, en arabo-araméen, le "bi" signifie "parmi" ou "sous" et les signes diacritiques du mot 'ayn sont aussi mal ajoutés : il fallait lire عنب à la place de عين. Le texte devient alors : روجناهم بحور عنب , alhouri 'inabine signifiant alors des raisins d'un blanc éclatant.

    La traduction que propose Luxenberg est alors :

    " Nous les installerons confortablement sous des (raisins) blancs, (clairs) comme le cristal. "

    Tous les autres passages sur les houris sont révisés de la même manière. Ainsi (Coran 2 : 25) :

    وَبَشِّرِ الَّذِين آمَنُواْ وَعَمِلُواْ الصَّالِحَاتِ أَنَّ لَهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الأَنْهَارُ كُلَّمَا رُزِقُواْ مِنْهَا مِن ثَمَرَةٍ رِّزْقاً قَالُواْ هَـذَا الَّذِي رُزِقْنَا مِن قَبْلُ وَأُتُواْ بِهِ مُتَشَابِهاً وَلَهُمْ فِيهَا أَزْوَاجٌ مُّطَهَّرَةٌ وَهُمْ فِيهَا خَالِدُونَ

    "Annonce à ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies qu'ils auront des Jardins sous lesquels couleront des ruisseaux. Chaque fois que quelque fruit leur sera accordé, en attribution, ils diront "Ceci est ce qui nous a été attribué antérieurement", et ce qui leur sera donné sera ressemblant à ce qu'ils avaient sur terre. Dans ces Jardins, ils auront des épouses purifiées et ils y seront immortels." (Traduction Blachère)

    Ce passage signifie simplement que les croyants auront au paradis toutes "espèces [azwadj] [sous entendus de fruits] purs".

    Il en est de même pour (Coran  52,20 - 55,72 - 56,22) qui se laissent comprendre selon le même procédé.

    --------

    LIENS

    Le grand secret de l'Islam.pdf 

    Langue et Coran.pdf

    Lien Langue et Coran

    Lecture Araméenne du Coran.pdf

    Imprimer Pin it! Lien permanent Catégories : Les Houris du Paradis, LIRE AVEC L'ESPRIT 0 commentaire