Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2016

LES HOURIS DU PARADIS

Source : http://forum.doctissimo.fr/psychologie/dieu-religions/vie...

Recherche sur les versets qui parlent de ces 72 vierges tant attendues au Paradis. 

Sourate 3, versets 13 à 15 :
Dis aux croyants : "Vous aviserais-je de ce qui est meilleur que cela ? Pour ceux qui auront été pieux, seront, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels couleront des ruisseaux, où, immortels, ils auront des épouses purifiées et satisfaction d'Allah. Allah est clairvoyant sur ses serviteurs." 

* Le Coran utilise le pluriel des mots pour les deux sexes. Comme en Français, quand on s'adresse à un groupe (hommes et femmes), on s'adresse au masculin pluriel.

* Quand on lit le verset en Français, on comprend que ça s'adresse aux hommes. Quand on lit le verset en arabe et en anglais et ça s'adresse aux deux sexes : femmes et hommes.

* Le mot "épouses" est faux. Le mot utilisé dans le coran est : "azwaje" le pluriel de "zawj".

* zawj = "époux", "épouse", "compagne", "compagnon". Le mot veut dire = chacun avec son compagnon de l'autre sexe.

* Traduisant le mot "azwaje" en français le mot serait "couple", "duo", pas necessairement sexuel (traduit de mounjid attoullabe).

* Le pluriel de femme en arabe = "zawjate".

* Si Dieu promettait aux hommes des épouses :"Il leur dirait:"zawjate" et non "azwaje". 
L'interprétation dans le Coran en anglais pour : "azwaje" est "compagnons". Alors, c'est pas un couple (en anglais : couple) mais des compagnons. Même la traduction en anglais n'a pas utilisé le mot "wives" = "épouses".

Sourate 2, versets 23 à 25 :
"Annonce à ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies qu'ils auront des Jardins sous lesquels couleront des ruisseaux. Chaque fois que quelque fruit leur sera accordé, en attribution, ils diront "Ceci est ce qui nous a été attribué antérieurement", et ce qui leur sera donné sera ressemblant à ce qu'ils avaient sur terre. Dans ces Jardins, ils auront des épouses purifiées et ils y seront immortels."

* « Annonce à ceux qui auront cru et accompli … » = Ici, Dieu s’adresse aux deux sexes, tous les serviteurs, sans exception.

* Imaginons un moment que Dieu s’adresserait aux hommes quand Il utilise: « Ceux... ils ... ». En arabe, comme en français, quand on adresse un groupe, on utilise le masculin pluriel.

* Encore la même chose, le mot "épouses" est faux. Dieu a utilisé le mot "azwaje" et non "zawjate".

* D’autant qu’Il s’adresse à tous les croyants qui font du bien, ça veut dire que les femmes aussi vont avoir des compagnons purifiés et seront immortels.

* "Purifiés" = la traduction en anglais a utilisé le mot "purified" en ajoutant "spiritually and physically".

«Ceux, au contraire, qui auront cru et pratiqué les œuvres pies, Nous les ferons entrer dans des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux ; là, immortels en éternité, ils auront des épouses purifiées et Nous les feront entrer sous une ombre dense.»

* La même chose ici : le mot «épouses» n’existe pas. Dieu a utilisé le mot «azwaje» et non «zawjate».

* Il est impossible que le mot soit "épouses", car Dieu s’adresse à tous les croyants : hommes ET femmes.

Sourate 38 Versets 49 à 53 :
"Ceci est une Edification. En vérité, les Pieux auront certes beau lieu de retour ; les Jardins d'Eden aux portes pour eux toutes ouvertes, où, accoudés, ils réclameront des fruits abondants et un exquis breuvage, tandis qu'auprès d'eux seront des vierges aux regards modestes, d'égale jeunesse. Voilà ce qui vous est promis au jour du Jugement."

* Ce verset est adressé aux hommes, car le verset qui vient devant, Dieu parle des autres prophètes qui sont des hommes.

* "Des vierges aux regards modestes" ; les mots utilisés en arabe: "kassirate", "ttarf".

* "Ttarf" veut dire "le regard".  Mon mari et moi avons regardé le dictionnaire (mounjid a toullabe) et on a trouvé :

* "kassirate" = mot féminin pluriel qui vient de "kassara" : "diminuer", "atténuer", "baisser".

* Pas une fois, le mot "vierge" n'a été ajouté à l’explication.

* Les deux mots : "kassirate", "ttarf", cela veut dire : "des femmes aux regards modestes". Pas nécessairement beaucoup de femmes pour un seul homme. Dieu a utilisé le mot "hommes" au pluriel, et "femmes" au pluriel.

* La traduction en anglais est : "and they will have by their sides chaste mates with downcast and restrained looks, and of suitable age (and matching in every aspect)."

* Traduction : "et ils auront à leurs côtés des pieux compagnons aux regards modestes et d’égale jeunesse (compatibles dans tout les aspects)."

* Utilisant le mot "compatibles" dans la traduction, mène à penser à une chose : à des couples compatibles et non à un homme compatible avec des tas de femmes.

* Si le message était que chaque homme serait avec beaucoup de femmes, le verset serait :
"et à côté de chacun d’eux, il y aurait des femmes aux regards modestes."

Sourate 44 versets 51 à 55 :
"Les Pieux, au contraire, seront dans un séjour paisible, parmi des jardins et des sources. Ils seront vêtus de satin et de brocard, face à face. Ainsi sera-t-il. Nous les aurons mariés à des Houris aux grands yeux. Ils réclameront là toutes sortes de fruits, dans la paix."

* Encore une fois "Les pieux" : Dieu s’adresse aux deux sexes.

* "Nous les aurons mariés" = le mot utilisé en arabe pour "mariés" est "zawwajnahoum" qui veut dire : "on les auraient mis en pair ou en couple". On a traduit cela en anglais : "we shall pair them" et non "we shall mary them".

* "To pair" : "mettre en paire, en groupe de deux".

* Le mot est "hor" en arabe et non "houris":

* Le singulier est " ahwar" pour le masculin et "hawra" pour le féminin. Le pluriel est "hor" qui est le même pour le féminin pluriel et le masculin pluriel.

* Et c'est ce mot "hor" qui est utilisé dans ce verset.

* Le mot "hor" veut dire "des personnes avec des yeux d’un blanc massif et noir profond" (pour les arabes d’autrefois, c’était un signe de beauté).

* Finalement, ce verset veut dire que les hommes et les femmes seront de belles créatures et ils seront en pair, des compagnons.

Sourate 52, versets 17 à 24 :
"En vérité, les Pieux seront dans des jardins et une félicité, jouissant de ce que le Seigneur leur a accordé. Leur Seigneur les aura préservés des tourments de la Fournaise. Mangez et buvez en paix, en récompense de ce que vous avez fait, accoudés sur des lits alignés ! Nous leur auront donné comme épouses des houris aux grands yeux. Ceux qui auront cru et que leur descendance aura suivis avec foi, Nous leur auront adjoint leur descendance au Paradis. Nous ne leur retirerons rien de leur fait. Chaque homme, de ce qu'il se sera acquis, sera cautionné. Nous les aurons pourvus de fruits et de viande qu'ils désirent. Ils se passeront, dans ces jardins, des coupes au fond desquelles ne seront ni jactance, ni incitation au péché. Pour les servir, parmi eux circuleront des éphèbes à leur service qui sembleront perles cachées."

* "Nous leur auront donné comme épouses des houris aux grands yeux". Cette phrase est différente dans le coran. Le mot "donné" n’existe pas. C’est plutôt le mot: "zawwajanahoum" = "mettre en pair, en couple, ou des groupes de deux". Le mot "hor" est le même que dans les autres versets.

------------

* La seule lecture du Coran ne suffit pas.

* Ceci démontre la difficulté des traductions et l'importance de bien connaître la langue arabe et sa syntaxe.

* A moins que le but recherché pour certains est d'utiliser la religion pour soumettre les femmes à leur guise.

------------

http://anglesdevue.canalblog.com/archives/2007/05/16/4947...

Le mot "houri" est donné par la Tradition comme étant l'équivalent de "très belles femmes vierges aux grands yeux", qui seraient la rétribution réservée dans l'audelà aux bons croyants. Il n'en est rien soutient Luxenberg, qui entend rétablir sa dignité au texte coranique sur ce point. Le mot est syro-araméen et signifie dans cette langue  "blanc", "pur". Et comme le Coran était dépourvu de signes diacritiques, la Tradition s'est trompée dans le chakl (les signes diacritiques ajoutés) de ce passage. Il fallait lire "rawadjnahoum" au lieu de "zawadjnahoum", le point sur le "Ra" ayant été faussement ajouté. De plus, en arabo-araméen, le "bi" signifie "parmi" ou "sous" et les sines diacritiques du mot 'ayn sont aussi mal ajoutés : il fallait lire عنب à la place de عين. Le texte devient alors : روجناهم بحور عنب , alhouri 'inabine signifiant alors des raisins d'un blanc éclatant.

La traduction que propose Luxenberg est alors :

" Nous les installerons confortablement sous des (raisins) blancs, (clairs) comme le cristal. "

Tous les autres passages sur les houris sont révisés de la même manière. Ainsi (Coran 2 : 25) :

وَبَشِّرِ الَّذِين آمَنُواْ وَعَمِلُواْ الصَّالِحَاتِ أَنَّ لَهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الأَنْهَارُ كُلَّمَا رُزِقُواْ مِنْهَا مِن ثَمَرَةٍ رِّزْقاً قَالُواْ هَـذَا الَّذِي رُزِقْنَا مِن قَبْلُ وَأُتُواْ بِهِ مُتَشَابِهاً وَلَهُمْ فِيهَا أَزْوَاجٌ مُّطَهَّرَةٌ وَهُمْ فِيهَا خَالِدُونَ

"Annonce à ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies qu'ils auront des Jardins sous lesquels couleront des ruisseaux. Chaque fois que quelque fruit leur sera accordé, en attribution, ils diront "Ceci est ce qui nous a été attribué antérieurement", et ce qui leur sera donné sera ressemblant à ce qu'ils avaient sur terre. Dans ces Jardins, ils auront des épouses purifiées et ils y seront immortels." (Traduction Blachère)

Ce passage signifie simplement que les croyants auront au paradis toutes "espèces [azwadj] [sous entendus de fruits] purs".

Il en est de même pour (Coran  52,20 - 55,72 - 56,22) qui se laissent comprendre selon le même procédé.

-------

LIENS

Le grand secret de l'Islam.pdf 

Langue et Coran.pdf

Lien Langue et Coran

Lecture Araméenne du Coran.pdf