Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Adultère - Tromper l'autre c'est aussi se tromper soi-même !

    paix,conflits,ontologie,être humain,armes,humanisme,politique,actualités,finances,nation humaine universelle,changement du monde,société,santé,spiritualité,circoncision,excision,mutilation,mariage,divorce,amour,entente,esclavage,adultère

    QU'EST-CE QUE L’ADULTÈRE ?

    * L'adultère est condamné par les trois religions monothéistes, explicitant que "ce qu'unit Dieu aucun humain ne peut le désunir".

    * Pour les trois religions, l'adultère est une relation sexuelle hors mariage entre un homme marié (ou en concubinage) et une femme autre que son épouse (mariée ou pas), ou entre une femme mariée (ou en concubinage) et un homme autre que son époux (marié ou pas). Les couples homosexuel(le)s sont évidemment concernés ici.

    * Cet adultère-là provoque le plus souvent une rupture profonde entre deux êtres humains : le déliement de l'amour qui a amené deux êtres à vivre ensemble, le déliement de la confiance, de la solidarité, du respect, de l'entente, de la création commune, de l'entraide commune, etc... (sans parler de la souffrance causée indirectement aux enfants, si enfants il y a).

    * Mais l'adultère concerne-t-il seulement cet aspect-là ? N'y a-t-il pas à voir quelque chose de plus grand, de plus profond dans la rupture - causée par un(e) tiers - de l'amour entre deux êtres et de la confiance qu'il appelle ?

    * L'adultère n'est-il pas aussi une déconnexion intérieure avec la puissance divine en soi ?

    * Pour cela il y a plusieurs autres formes d'adultères qu'il est intéressant de voir ici.

    --------

    Hommes H = hommes et femmes

    L'homme et la femme sont des Êtres Uniques, créés pour être heureux, totalement heureux. La vie à deux — deux êtres qui se choisissent librement, librement consentants, qui s'aiment, se plaisent — représente ce bonheur et cette harmonie. Et plus que tout, la connaissance profonde d'eux-mêmes (voir ici), la connaissance de leur puissance divine au fond d'eux leur permettant d'envelopper leur amour de force spirituelle, fait lier ce bonheur sur le plan ontologique.

    * Mettre en péril cela, en voulant le mari ou la femme de son prochain, est rompre ce lien profond que le couple a créé, autant sur le plan physique que ontologique.

    * Mais il est important de savoir que cette rupture provoquée par un(e) tiers, ne se passe pas seulement dans le couple, cette rupture se passe aussi en l'Homme (hommes et femmes) qui désunit ce couple, car cet Homme se coupe/se sépare d'avec sa puissance divine en lui, cette Lumière intérieure qui ne peut plus l'aider, sauf s'il cesse de commettre l'adultère...

    * S'il ne cesse d'agir ainsi, une haie sombre et noire s'installe entre lui et sa puissance divine en lui, l'obscurité l'enveloppe et il ouvre sans le savoir la porte aux forces mauvaises (porte qui se referme si l'Homme retourne sur la Voie Droite).

    Les actes humains ont des répercussions bénéfiques ou non-bénéfiques, qui ont des conséquences bien réelles, autant visibles qu"invisibles (voir ici).

    Dès que l'Hommr se coupe/se sépare de ce que la Source Divine (nommé Dieu, Allah, YHWH, la Vie, Adonaï, etc...) a mis en lui, tout changement qu'il a fait sur lui-même s'étiole, peut disparaître totalement, ses pensées et émotions ne sont plus renforcées par la force vive en lui, ni éclairées par sa Lumière interne = il régresse grandement jusqu'à parfois tomber très bas.

    * Seule la re-connection avec sa Puissance divine mettra un terme à cela.

    * Cet adultère-là et ses conséquences dramatiques, concerne également toutes les autres formes d'adultères.

    * Voici quelques unes de ces autres formes d'adultères, toutes causées par la coupure avec la Puissance Divine en soi — que la Source Divine Infinie a posé en tout Homme sur leur cœur — provoquant un manque d'amour et de respect envers tous les autres hommes, femmes et enfants.

    Liste non exhaustive

    --------

    MARIAGE ARRANGÉ

    * Cette forme de mariage (civil et religieux ou bien que religieux ou que civil) ne concerne que l'arrangement des Hommes (hommes et femmes) entre eux. Il n'a aucune valeur ni grandeur spirituelle devant le Dieu Unique de tous les Hommes de la Terre, devant qui le couple est censé s'unir, car l'amour entre le couple n'y règne pas.

    * L'image du Dieu qui cautionnerait cette forme de mariage est un Dieu créé à l'image de l'homme, entretenu par les Hommes pour justifier les coutumes et les croyances et imposer leur loi humaine.

    * Il ne s'agit nullement d'une décision de la Source Divine qui a mis tous ses dons en tous les Hommes (hommes et femmes) et leur a donné la liberté totale et le libre choix de vie. Cette Source Divine (nommée Dieu, Allah, etc) qui désire que l'homme tout comme la femme soient heureux, épanouis entre eux, espère voir l'amour régner entre deux êtres qui se marient.

    * Tout mariage — arrangé, ou bien imposé pour une femme violée, ou bien celui où ne règne plus l'amour dans le couple — qui ne va pas dans le sens de l'amour réciproque et du partage, est caduque devant le Vrai Dieu.

    --------

    MARIAGE - DIVORCE

    MARIAGE

    * Lorsque deux Êtres s'unissent dans l'amour et sont justes, honnêtes et sincères l'un envers l'autre, chacun est conscient de la grandeur de l'autre. Passer par des églises, synagogues, mosquées, est aléatoire. En effet, nul rabbin, prêtre, imam, ne peut sanctifier un mariage, puisqu'ils ne font que matérialiser extérieurement une entente intime entre un homme et une femme.

    * Lorsque l'amour unit deux personnes, rien ne peut les séparer, que ce soit une situation, une condition ou des circonstances diverses ou défavorables, pas même les parents ou les beaux-parents.

    * L'amour dans le couple est un reflet, une expérience donnée aux enfants afin qu'ils apprennent à construire eux-mêmes leur propre bonheur ; et cet amour se répercute aussi (même si cela n'est pas évident de prime abord) dans la société. D'où l'importance que le couple s'aime.

    DIVORCE

    * Si l'amour n'unit pas - ou n'unit plus - deux personnes, il n'y a pas de véritable mariage. Un mariage fondé sur des mensonges, des faussetés, des motifs cachés, est une aberration, une contradiction et une mascarade ; alors ce mariage-là devient absolument caduque envers la Source divine.

    * Le divorce en ce cas est préférable, puisque les deux époux sont mentalement divorcés de l'amour, de l'harmonie, de l'honnêteté, de l'intégrité, de la bonté, etc... et ne sont plus en phase avec la Source Divine (Dieu, Allah, etc...).

    * Les religieux qui refusent le divorce sont des falsificateurs : de leur dieu respectif créé à leur image — ici masculine puisque les religions sont faites par et pour les hommes et des lois tirées de la Parole qu'ils arrangent à leur avantage. Cela démontre bien leur coupure envers le Vrai Dieu et l'ignorance ou le refus de faire connaître la grandeur immense que tout Homme doit développer en lui pour commettre moins d'erreur et atteindre à un état d'Être Divin (voir ici et ici)

    --------

    MUTILATIONS SEXUELLES

    CIRCONCISION

    * Les mutilations sexuelles n'ont plus lieu d'être aujourd'hui. Les époques où il était important de différencier physiquement un peuple monothéiste d'un peuple polythéiste — cf dans la Bible puis au temps de Mahomet, le prophète qui a fait connaître le Dieu Unique aux polythéistes de son époque, ces époques sont dépassées, révolues (voir ici - ici - ici et ici).

    https://www.youtube.com/watch?v=k5jFRt-hQLY

    * La circoncision n'est plus indispensable sur le plan physique : elle n'empêche nullement certains hommes de se tromper, de tromper les autres, de choisir l'obscurité, de faire toute sorte de mal, etc... Et elle ne permet pas automatiquement de se reconnecter avec sa puissance divine, se connaître vraiment... Elle n'est pas garante d'obéir en tous points à la Loi Divine. La circoncision physique est juste devenue symbole, une appartenance à un groupe, mais plus du tout garante d'un changement intérieur.

    La circoncision indispensable, primordiale, aujourd'hui est/doit devenir une circoncision de cœur : Id-est ôter du cœur tout ce qui ne provoque pas joie, bonheur, paix... en soi et hors de soi. Id-est : choisir que le Bien, le Bien uniquement, donc rejeter toutes les formes d'imperfection pour que l'homme se rapproche de plus en plus vers sa divinité en lui et ne fasse plus qu'un avec elle et alors (re)devienne uni à la Source Divine (nommée Dieu, Allah, etc).

    EXCISION

    * L'excision est tout simplement une abomination : une domination du sexe de la femme contrôlé par les hommes, en lui retirant son plaisir sexuel par une mutilation douloureuse. Cela n'a rien à voir avec la Source Divine (voir ici). C'est simplement soumettre le genre féminin en faisant souffrir cruellement et inutilement.

    * Faire croire que cela vient de Dieu, pour justifier ou entretenir ces traditions, est très manichéen, malsain et hypocrite. Sans parler de la souffrance horrible et du mépris des femmes, du mépris de leur sexe, qui est contraire à la vision du Dieu Unique.

    * Ces 2 formes de mutilations sont contraires à la Loi Divine car elles entretiennent les violences physiques et psychiques et traumatisent à vie la plupart des personnes les subissant.

    * L'Etre Humain n'est pas créé pour souffrir, de même l'Etre Humain n'a pas à souffrir pour atteindre le bonheur, ici être en phase avec la Loi de Dieu. Cette erreur entretenue, les souffrances aujourd'hui - celles-là en particulier - n'ont plus lieu d'être.

    --------

    MALTRAITANCE ET PERVERSION

    CONJOINTS

    * Maltraiter son conjoint ou sa conjointe, de quelque manière que ce soit (insulte, coup, violence verbale, violence psychologique, manipulation, menace de mort, viol...) démontre que l'Homme agissant ainsi est réellement coupé :

    non seulement de la Source Divine étalée sur l'Univers (Source de toute vie nommée Dieu, Allah, etc...) qui a créé l'Homme en lui donnant des dons lui permettant de devenir un Être réfléchi, heureux, plein d'amour et totalement libre,  

    mais c'est aussi être coupé de sa propre dimension spirituelle interne, cette puissance divine mise en chacun de nous, car la Source Divine a mis Ses Dons (parler, créer, être libre, rester soi-même, garder sa personnalité, aimer les autres) en tout Homme, dons qui doivent être utilisés avec amour, respect, etc... utilisés de la façon à traiter l'autre comme soi-même (voir ici).

    * Maltraiter quelqu'un est être adultère au Vrai Dieu qui est Source de Vie pour tout Homme car l'Homme est créé pour être heureux, seulement pour le bonheur, pas pour violenter ni pour être violenté.

    ENFANTS

    * Il en est de même pour les enfants : même s'il est important de donner de bonnes valeurs et directives à un enfant et lui montrer ses erreurs, cela ne donne aucun droit aux parents et aux adultes, de le maltraiter de quelque manière que ce soit.

    * Un enfant est un futur adulte en devenir. Le salir, le violenter, le dominer par rapport à son sexe, l'avilir, le cloisonner suivant sa culture et son genre, etc... est être dans l'erreur totale. Agir ainsi, est être totalement détourné de la Source Divine qui a confié un ou des enfants à l'Homme.

    * L'enfant n'appartient pas aux parents, il n'est pas sa propriété, ni la propriété de quiconque. L'élever est l'élever dans le respect de tous et de lui-même, lui donner un bon exemple, tout est respectant et préservant, son être physique, moral, psychique, sexuel, son individualité ou personnalité propre (individualité qui est don de Dieu).

    * Le conformer à soi, le calquer sur tous les plans de sa vie, est nier et étioler son être profond.

    * Un adulte doit faire attention à ce que l'enfant s'épanouisse, grandisse dans les meilleures conditions. L'adulte doit respecter, totalement respecter ses choix de vie, même si ceux-ci vont à l'encontre du choix personnel des parents =

    sur le pan professionnel : choisir un autre métier que les parents,

    sur le plan religieux : droit de changer de religion sans risque aucun, sans risquer d'être tué,

    sur le plan sexuel : respecter sa direction sexuelle, ne pas le rejeter de sa vie, voire le tuer,

    sur le plan traditionnel/culturel : refuser d'avoir des enfants, ne pas désirer se marier, etc... 

    * Ne pas respecter cela chez l'enfant et l'adulte qu'il devient, est trahir, se détourner de la confiance que Dieu a mise en lui et c'est aussi le trahir et le détourner de sa divinité en lui.

    * Tout Homme devenu parent doit prendre conscience de l'importance de son rôle précieux et primordial qu'il a vis à vis de l'enfant, parce que cela aura des répercussions sur sa vie future, une fois adulte. Mais son rôle ne lui donne aucun droit à fortiori le droit d'agir de mauvaises façons, l'Homme a juste des devoirs envers ses propres enfants.

    * Faire attention à cela, est être proche de la Divinité en soi, être proche de la Source Divine qui aime l'Humain en le laissant libre de ses choix de vie. C'est tout simplement respecter un Être (ici l'enfant) dans sa Totalité.

    Khalil Gibran "Le Prophète"

    "Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
    Parlez-nous des Enfants.
    Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
    Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même,
    Ils viennent à travers vous mais non de vous.
    Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

    Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
 Car ils ont leurs propres pensées.
 Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
 Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, 
pas même dans vos rêves.
 Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, 
mais ne tentez pas de les faire comme vous.
 Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier.

    Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il vous tend de Sa puissance 
pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
 Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie;
 Car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable."

    --------

    MISOGYNIE ET MISANDRIE

    * Certains hommes qui détestent les femmes (misogynie), ou bien certaines femmes qui détestent les hommes (misandrie), sont tous deux dans l'erreur. Certes, peut-être ont-ils des raisons valables d'être devenus ainsi, raisons causées par des peurs et des souffrances, des violences, liées à l'éducation ou par d'autres causes. Mais ces peurs et les souffrances qu'elles génèrent doivent être acceptées, analysées pour ne plus être reproduites (voir ici).

    * L'Homme peut vraiment s'il le désire, dépasser ses souffrances, toutes les sortes de souffrance (voir ici) pour vivre autrement avec une plus grande compréhension, afin de ne plus reproduire les schémas qu'il croit véridique ou qu'il n'arrive pas à dépasser.

    * En se connaissant lui-même ou elle-même, l'homme et la femme découvrent ce qu'ils ignorent le plus souvent, ce que leurs parents et éducateurs ignoraient pour la plupart, ils découvrent chacun leur puissance intérieure mais surtout leur respectif aspect masculin et féminin en eux-mêmes qu'ils doivent rééquilibrer intérieurement pour vivre extérieurement dans l'harmonie et la paix.

    * Ces aspects - masculin et féminin (voir ici) - innés en tous les Hommes sont les caractéristiques mêmes qu'ils doivent harmoniser en eux-mêmes, afin qu'extérieurement règnent entre l'homme et la femme, l'harmonie et la paix.

    * Le côté masculin en tout Homme (appelé aussi conscient ou principe mâle) représente les cinq sens objectifs de l'Homme (voir ici) — ouïe, vue, odorat, goût, toucher — qui l'aident à comprendre, à analyser, à raisonner et à agir par rapport au monde et à lui-même. Ses dons— parler, réfléchir, créer, penser, etc —  liés à ses cinq sens lui permettent d'apprendre, de s'exprimer, d'acquérir des connaissances, des capacités et des aptitudes pour s'épanouir et pour être acteur créatif dans le monde. Ce côté masculin doit être en phase avec le côté féminin.

    * Le côté féminin en tout Homme (appelé aussi subconscient, inconscient ou principe femelle) représente tous les sentiments (ou émotions), la sensibilité, les qualités spécifiques et innées à chacun (bonté, amour, non-jugement, pardon, comprendre avec le cœur, etc...), les pensées, l'imagination, la vision intérieure, etc... Ce côté féminin doit être en phase avec le côté masculin.

    * Cette blessure de la division du masculin et féminin, en tout homme et toute femme, est le fait de cette coupure dès l'humanité adamique nommée "Adam".

    * Le monde patriarcal refoule, refuse ou nie son féminin intérieur, privilégiant seulement son mental, sa force physique. Le féminin de l’homme est blessé car il est interdit et méprisé (ne pas montrer ses émotions, ne pas pleurer, ne pas être sensible, etc...). En refoulant son féminin intérieur, l’homme génère en lui un déséquilibre douloureux qui fausse tout et qu'il projette à l'extérieur de lui en faisant un amalgame avec le féminin extérieur, à qui il reproche inconsciemment ses erreurs, le rendant parfois violent. Ce grand déséquilibre le condamne à la dépendance affective ou à la violence irrépressible des émotions, qu’il croit compenser par la séduction ou la sublimation.

    Devant le déséquilibre de l'homme, la femme est poussée à valoriser davantage son féminin. Son masculin quant-à lui est plus ou moins étouffé et cela la pousse — de son propre gré ou par la culture — à remettre son pouvoir naturel inné à une autorité extérieure (ici l'homme), prétendument autant pour sa sécurité que pour sa propre reconnaissance et expression. Cette attitude lui fait (ou risque de lui faire) opposer son féminin voire le refuser.

    * La femme, tout comme l'homme, doit ré-harmoniser son côté masculin et son côté féminin en elle. Alors elle passera d'un rôle effacé et soumis à un rôle créateur et dynamique et elle redonnera envie à l'homme de se reconnecter à son féminin intérieur.

    La représentation dans toutes les religions, du dieu mâle fait à l'image de l'homme, a fait nier l’essence divine du féminin intérieur. Ce féminin intérieur que l'homme (certains et non pas tous !!) depuis la nuit des temps refoule, juge coupable de tous les maux et assujettit croyant ainsi mieux le maîtriser - cette vision fausse et manichéenne de son féminin intérieur est projetée, amalgamée sur le féminin extérieur que représente les femmes.

    * Cette vision ancestrale met l’humanité en position d’immaturité, incite à la culpabilité et l’impureté du féminin et à la domination du masculin.

    * Certains prophètes comme Jésus, Mahomet et d'autres plus anciens, et certaines prophétesses comme Myriam sœur de Moïse, Judith, Houldah, Débora, et d'autres, ont retrouvé cette unité en eux (union du masculin et féminin en eux). Ils ont compris que le Féminin en tout Homme est Sacré car il contient tous les dons et tous les attributs de la Source Divine (Dieu, Allah, etc...) offerts à l'Humanité, posés sur leur cœur.

    * Ils ont compris que ce féminin intérieur n'est pas à être refoulé mais à être reconnu totalement et ré-harmonisé avec le masculin intérieur (ces épousailles intérieures dont parle Annick de Souzenelle) pour créer ce que Carl Gustav Jung appelle "l'enfant intérieur" qui n'est autre que ce nouvel Homme que nous sommes appelés à devenir, ou bien dit autrement, à faire surgir cet Etre Divin en nous, pour qu'extérieurement cela soit visible dans notre corps et effectif dans le monde !!

    * Chaque homme et chaque femme sont appelés aujourd'hui, à se connaître réellement et à rééquilibrer intérieurement leur masculin et féminin, afin de vivre physiquement, extérieurement, en harmonie pour refléter un monde changé.

    --------

    CULTURE

    CHERCHER UNE FEMME RESSEMBLANT À SA MÈRE (voir ici)

    Coran : sourate 33,4 -  "Allah n'a pas placé à l'homme deux cœurs dans sa poitrine. Il n'a point assimilé à vos mères vos épouses..."

    Source ici

    Extrait

    * Lorsque l'homme ne s'aime pas totalement, lorsqu'il ne trouve pas au fond de lui sa puissance masculine nourrie du cœur féminin, il tend à vouloir trouver quelque chose chez la femme dont il a l'impression de manquer. Mais ce qui le pousse alors, ce n'est pas l'amour, mais le besoin.

    * Lorsque qu'il commence à accepter cette part féminine en lui, il devient plus créatif, plus poète, plus en relation avec les autres et avec sa propre intériorité. Il tend vers une harmonie intérieure, représentée en alchimie sous la forme de l’union du Roi et de la Reine et il peut entrer en Union Sacrée avec une femme, s'investir totalement dans la relation, en se dégageant de l'image de la mère.

    * Il peut alors aimer profondément cette femme, sans être figé dans une image particulière, en étant en relation avec sa compagne, passionnellement, mais sans être dans le besoin infantile de la sécurité maternelle. 

    Source ici

    Extrait

    * La adamah est mère (et mer) des profondeurs de tout être humain ; elle doit être cultivée — ce qui signifie qu'Adam (l'humanité hommes et femmes) doit faire œuvre mâle en elle, en pénétrer chaque énergie, la nommer, la travailler, afin de construire l'Arbre de la Connaissance et de faire mûrir son fruit, le divin en l'Homme. Adam (l'homme et la femme) a pour vocation de se mettre au monde ; dans ce sens, il a vocation de maternité.

    Source ici

    Extrait

    * La Adamah, la mère intérieure qui est là avant Adam et qui recèle le noyau de son être. C'est cette mère que nous avons à épouser pour devenir l'Homme accompli. Tous les mythes le disent.

    * Le féminin en chacun de nous, c'est la Adamah de la Genèse biblique, la "grand-mère des profondeurs" de Jung, celle de notre réalité archétypique. Elle est notre terre intérieure, le "côté ombre" qu'Adam (l'humanité) ne connaissait pas avant que Dieu ne la lui révèle (Genèse 2, 22) et qu'il doit "épouser". Chacun d'entre nous en tant qu'Adam est appelé à le faire. Elle est la totalité de notre cosmos intérieur, ce "féminin" qui appartient aussi bien à l'homme qu'à la femme.

    OBÉIR MÊME DANS L’INCOHÉRENCE

    * Beaucoup d'Hommes répètent ce qui leur a été appris sans vouloir ou oser remettre en question ce qui dérange, fait souffrir, crée de la violence et de l'incohérence. La force du groupe, de la société, étouffe sa dimension profonde et par peur de la colère du groupe et/ou de se retrouver seul ou être vilipendé, alors l'Homme préfère se soumettre et obéir.

    * Il est important, même si cela est difficile, quelle que soit la culture et société dans lesquelles l'Homme baigne, de dépasser et transcender toutes les formes de violence et souffrance qui objétisent, désunissent et privent l'Humain de son essence, afin de ne garder que le meilleur qui élève, spiritualise et projette l'Etre Humain vers l'épanouissement de la Diversité et de l’Équité. Diversité et Équité = reflets d'une humanité libre, réfléchie et lucide...

    LIBERTÉ

    * Toutes les formes de liberté brimées par l'Homme est une abjection et une atteinte à la divinité de l'Homme, car par essence l'Homme est créé pour être libre. Libre ne veut pas dire faire n'importe quoi, mais décider lucidement de sa vie. Personne n'a a imposer, dominer, inférioriser, enfermer, ratiociner, etc..., encore moins à se poser en tyran envers quiconque.

    * Personne n'a le droit de devenir un despote qui décide de la vie et de la mort d'une personne car sa façon de vivre, de choisir, ne conviendrait pas à sa vision de l'existence (par ex. liberté religieuse refusée = impossibilité de changer de religion, ou bien impossibilité de rejeter le dieu des religions en un mot être athée sans risquer de mourir).

    * L'Homme qui brime la (ou les) liberté de son frère humain, jusqu'à le tuer parfois, n'est pas représentatif de ce pour quoi il a été créé ; brimer les libertés humaines, c'est être adultère à la Source Divine, c'est refuser la puissance extraordinaire qui se trouve en tout Homme et refuser la possibilité à chacun et chacune de se changer, de se transformer, de se transcender pour devenir un Etre Divin.

    * Si l'Homme comprend que brimer les autres (hommes ou femmes) est se brimer lui-même, alors il "se retournera" idest il regardera en lui-même, comprendra ses erreurs et changera complètement ; alors il prendra conscience que l'autre est un autre lui-même.

    --------

    RELIGION

    DIEU N'EST NULLEMENT RESPONSABLE DES MAUX HUMAINS

    * Lorsque des malheurs, des catastrophes naturelles, des guerres, etc, surgissent, beaucoup d'Hommes croient que Dieu punit l'humanité. Cela est complètement faux !!!

    * Dieu Source de toute Vie, ne punit pas les Hommes puisqu'Il les a créé libres, totalement libres. C'est librement que l'Homme agit et librement qu'il peut changer le cours des choses par son propre changement intérieur = faire attention à ses pensées et émotions, ses paroles et ses actes, créer la cohérence en lui-même.

    * Ne se connaissant plus ou refusant d'en faire l'effort, l'Homme cherche un bouc émissaire. Cela lui est plus supportable certainement, mais c'est une grave erreur.

    * Dieu attend que l'Homme change. Il n'attend pas de grands efforts puisqu'il est dit que si l'homme fait un pas vers Lui, alors Dieu fait dix pas vers l'Homme. Cela démontre la force de son Amour et de son immense patience ! Mais l'Homme doit faire le premier pas et ne plus chercher de coupable pour éviter de se connaître lui-même.

    * Pour changer, l'Homme doit apprendre à se connaître (voir ici)...

    INTERPRÉTATION DES PAROLES (BIBLE, CORAN, ...)

    * L'histoire, d'hier et d'aujourd'hui, nous montre les erreurs que provoquent les mauvaises interprétations de la Parole, quel que soit le livre dont elle prend la source. Elles limitent l'Homme (hommes et femmes), le condamne à un rôle défini ou prédéfini, étouffe sa créativité, toute sa Beauté intérieure, le prive de sa liberté totale, de sa conscience divine,..., pour à l'extrême le ratatiner, le réduire à un animal pensant ou bien pire l'éliminer arbitrairement.

    * Réfléchir, chercher à comprendre, partager nos connaissances, est très important, très humain, c'est la Vie. Confronter ce que l'on a compris est salutaire et vivifiant si cela amène l'ouverture à l'autre et l'ouverture du cœur, à apprendre des autres, à comprendre en profondeur.

    * Les Hommes sont, chacun, chacune, des êtres très divers, avec des paysages de formation propres, des cultures, des façons de penser, d'accomplir différents. Cette belle diversité humaine qui doit nourrit tous les Hommes, est une immense richesse dont il est important de valoriser, choyer et aimer, en n'en gardant que ce qui élève.

    PRÊTRE-SŒUR-MOINE

    * L'homme et la femme ne sont pas créés pour être coupés d'une vie à deux. La religion chrétienne romaine qui a imposé cela (voir ici) est par définition adultère à la Source Divine. De même l'Homme n'est pas créé pour être enfermé dans une structure (monastère, couvent) qui le coupe du monde et de sa famille. Seul l'humain a créé et imposé cette façon de vivre.

    * Ceux qui ont cru cela venu de Dieu et continuent à le croire aujourd'hui, sont totalement dans l'erreur. De plus c'est entretenir l'idée que eux-seuls (prêtres, moines, sœurs, et tout le clergé hiérarchique) sont plus proches de Dieu que le commun des mortels. Ici aussi c'est totalement faux !!!

    * Car nous sommes, tous, hommes et femmes, représentants de Dieu sur terre et ceci explique pourquoi chacun doit se changer, vivre sa "deuité" en étant connecté à la puissance divine en soi, pour devenir un Etre Divin. L'Homme n'a pas à avoir un intermédiaire entre Dieu et lui. Il est seul face à Dieu (ou sa conscience et force interne pour les athées) !!!

    TRINITÉ

    * La trinité n'existe pas (voir ici). Ce Dieu à trois têtes est une invention de la religion chrétienne. C'est la définition du dogme de la Trinité selon le "Symbole d'Athanase", fixé seulement au concile de Constantinople en 553.

    * Il faudra attendre Tertullien (155-235 ap.JC) pour qu'apparaisse pour la première fois le terme de "Trinité" chez les Chrétiens. Mais cette doctrine quasi-incompréhensible à l'Homme ne prendra forme que très progressivement, sur plusieurs siècles, et à travers bien des controverses.

    * Il faudra le concile œcuménique de Nicée I (325) pour "fusionner" le Christ avec le Père, puis le concile œcuménique de Constantinople I (381) pour leur ajouter le Saint-Esprit.

    * La question trinitaire présentait un tel embrouillamini que l'église a préféré finalement en faire une révélation divine excluant toute controverse. C'est pourquoi en 1215 le concile de Latran IV affirma qu’elle était un "mystère ineffable".

    * C'était un bon moyen d'éviter de s'expliquer sur un dogme compliqué et illogique ne reposant absolument sur rien (Voir ici - voir ici - voir ici).

    Coran - Sourate 4, 171 - "Et ne dites pas "Trois". Cessez !... Allah n'est qu'un Dieu unique"

    ----

    Deutéronome 6, 4 - "L’Éternel, notre Dieu, est un seul Éternel"

    FEMMES VOILÉES

    * Ces femmes démontrent ce qui est décrit plus haut = que l'Homme (hommes et femmes) est non seulement coupé de son féminin intérieur, mais le réfute, le refuse ici complètement. Le voile intégral ou quasi intégral est l'aspect visible du problème invisible en chaque Homme.

    * Refuser ou lutter contre ces femmes voilées dans les sociétés, ne résoudra aucun problème, car le problème n'est pas social (ce n'est que l'effet ici) mais il est ontologique (la cause réelle).

    * Le choc des personnes devant un être humain entièrement voilé, se comprend malgré tout =

    d'une part parce que l'Homme se trompe entièrement que ce soit par des mauvaises interprétations du texte (voir ici)  ou bien par des mauvaises compréhensions profondes, ontologiques (masculin et féminin en soi),

    et d'autre part parce que l'image de la femme est complètement bouleversée puisque totalement niée, dévalorisée. Car refuser le féminin intérieur, est refuser par extension la Femme extérieure. De même voiler la Femme est voiler le féminin intérieur que certains hommes refusent de reconnaître ou nient en eux.

    * Beaucoup d'Hommes n'ont pas fait ce lien entre le féminin intérieur et la Femme parce qu'ils ne regardent que l'aspect physique extérieur.

    * Les hommes comme les femmes peuvent se tromper et se croire dans la vérité. Et ici, inconsciemment ou pas, par ignorance le plus souvent, sous prétexte du texte coranique, les femmes soutiennent les fausses croyances des hommes sur l'image qu'ils se font du féminin intérieur en eux, qu'ils ne veulent pas connaître, ignorent ou refusent le plus souvent.

    * Mais ils oublient que rejeter le Féminin intérieur et par extension le féminin extérieur (en le voilant = pour ne pas le voir) que représentent les femmes, est rejeter l'apport sacré que la Source Divine a mis dans chaque Homme (H= hommes et femmes)...

    * Si porter le voile pour ces femmes est un choix religieux, personnel, mûrement réfléchi (accepter alors la difficulté de trouver un emploi par ex.), et si ce choix n'est nullement imposé — imposé par leur famille, tout comme nullement imposé dans les différentes sociétés où elles vivent — alors leur choix ne devrait poser aucun problème.

    * Malgré tout, ces femmes voilées sont aussi appelées à dévoiler leur propre aspect ontologique : leur connaissance et/ou acceptation de leur féminin en elles, car en voilant leur corps elles voilent, refoulent aussi leur féminin intérieur, se faisant complices de la croyance erronée et malsaine des hommes, ayant jetée l'humanité dans des rapports de force que Dieu ne veut nullement !!!

    * De la même façon ces femmes voilées sont aussi nos miroirs, à nous occidentaux, à travers lesquels se reflètent notre propre coupure intérieure avec la puissance divine en nous, notre refus ou difficulté à nous reconnecter à notre féminin intérieur ; coupure intérieure qui crée à l'extérieur de nous — sur le féminin extérieur que représentent les femmes — toutes sortes d'injustices, d'imperfection, de souffrances, dans toutes les enceintes de la vie.

    * Condamner ces femmes est aussi nous condamner. C'est l'aveugle qui condamne un autre aveugle. Chaque humain (ici oriental et occidental et par extension tous les Humains) doit apprendre à se connaître en profondeur, à retrouver l'unité en lui, à se ré-harmoniser en unifiant masculin et féminin en lui, pour que ce monde ne soit plus chaos, séparation, dysharmonie, contraire à notre divinité profonde, mais pour que ce monde soit représentatif de force vie, joie et bonheur pour lesquels nous sommes créés !!! (voir ici)

    https://www.dailymotion.com/video/x1bd17v

    POLYGAMIE (voir ici).

    Coran - Sourate "Les Femmes" verset 3 - "Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille)."

    * Limiter le nombre d'épouses à maximum 4 représentait un progrès moral ENORME à l'époque de Mahomet. Dans la période anté-islamique, les hommes avaient autant de femmes qu'ils le désiraient, un nombre effarant parfois.

    * Donc Dieu dans sa mansuétude, a limité le nombre d'épouses, afin que progressivement l'homme évolue et réfléchisse à la possibilité d'avoir plusieurs femmes et si réellement il était fait pour cela.

    * Dieu a limité le nombre d'épouses, pour qu'également l'homme apprenne à aimer et respecter les femmes et se mettent à leur place.

    * La limitation à 4 épouses fut pour une période seulement, le temps que l'homme évolue dans sa tête, réfléchisse, grandisse spirituellement et se rende compte qu'une épouse est beaucoup plus qu'un être reproducteur — les femmes ne sont pas créées que pour faire des enfants et/ou pour être la servante de l'homme ! — et qu'avoir une seule épouse est meilleur pour lui.

    * Dieu pense à l'homme en limitant le nombre d'épouses, mais Il pense aussi à la femme.

    * Dans le Coran Dieu dit bien que l'homme peut avoir jusqu'à 4 épouses A CONDITION d'être ÉQUITABLE ET JUSTE pour chacune d'entre elles. Ce qui est très difficile à être et à faire, car il y aura automatiquement toujours des préférences — on est humain c'est ainsi — sans parler de la souffrance des femmes dont nulle part il n'est tenu compte lorsqu'on aborde ce sujet.

    * Parce qu'une femme qui partage (de gré ou de force) son mari, cela veut dire aussi pour elle, qu'elle plaît moins ou plus du tout à son mari et/ou ne le satisfait pas comme elle aurait cru puisqu'il a besoin d'un autre sexe... Et tout cela crée des traumatismes, des dépressions chez beaucoup de femmes, sans parler des graves pressions morales à l'extérieur — "c'est ton destin", "Inchalla", des expressions de fatalisme donc d'acceptation totale à ce qui est, une façon de dire "tu ne penses pas tu obéis", quelle aberration ! — sans parler des conflits que cela crée entre les épouses d'un seul homme, dû à toutes ces souffrances-là.

    * Mais évidemment c'est encore un sujet tabou parce que l'opinion des femmes importe peu dans ces cas-là et importe peu encore aujourd'hui hélas !

    * Si l'homme réfléchit profondément, il se rend compte que Dieu, en lui demandant d'être équitable, lui demande de réfléchir en profondeur à son acte, pas que sur le plan numérique, mais aussi et surtout sur le plan moral, psychologique, empathique, et donc sur le plan de l'amour, c'est-à-dire à savoir se mettre à la place de l'autre, ici la femme, se demander ce qu'elle peut ressentir, s'il ne va pas la faire souffrir, et à fortiori comment il réagirait lui si la femme lui imposait un autre homme que lui, etc.

    * Donc il est demandé à l'homme de ne pas agir en égoïste en ne pensant qu'à son propre plaisir. Dieu lui conseille sans lui imposer — il respecte son libre arbitre car la liberté humaine est sacrée — que le meilleur pour lui est d'aimer qu'une seule femme, et son conseil inclut évidemment le fait de bien réfléchir, savoir se mettre à la place de l'autre, et d'ouvrir son cœur... bref : de savoir aimer tout simplement.

    ESCLAVAGE

    L'esclavage aujourd'hui n'a plus lieu d'être, c'est une abomination ! voir ici

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=VpQGHBKelaQ

    (...)

    --------

    * Les Hommes sont tous, à divers degrés, adultères (ou "infidèles" ou "mécréants") à la Source Divine étalée sur l'univers, et consciemment ou pas, tendons à ne plus faire qu'Un avec la divinité en nous pour devenir des Êtres Divins, des Dieux en devenir (comme ou en tant que l’Étale sur l'univers) !!

    * Les puissants (religieux, politiques, économistes, etc...) ne veulent pas d'Hommes (H=hommes et femmes) changés, en harmonie en eux-mêmes, harmonie qui amène l'éveil, la puissance, la sagesse, l'autonomie et la bonne entente. Ils ne veulent pas d'une grandeur en les Hommes qui pourrait les déstabiliser, remettre en question leur pouvoir, voire les faire disparaître. Alors ils s'efforcent de laisser les peuples là où ils en sont, avec leurs fausses croyances ; ou bien les jettent plus bas qu'ils ne sont (la crise mondiale, la politique de l'argent, le délitement de l'enseignement, l'abêtissement télévisuel, l'analphabétisme, etc..., en sont des exemples flagrants parmi tant d'autres).

    * Mais ils oublient qu'ils ne pourront pas toujours aller à contre-courant de la Vérité et contre la force divine des Hommes, qui, comprise et réveillée, fera naître une autre façon de vivre, fera naître l'harmonie en eux et dans le monde — particulièrement entre l'homme et la femme — pour accomplir la joie, le bonheur et la solidarité entre tous les peuples !

    * Les adultères alors n'auront plus lieu d'être !

    --------

    LIENS

     Masculin et Féminin 

    Le Fonctionnement de l'esprit humain

    Pensées créatrices

    Vivre l'harmonie dans le couple

    La circoncision doit être spirituelle

    L'excision interdite par des imams

    Le pardon

    L'Etre Humain peut se relever de tout

    Mahomet un époux aux antipodes des fondamentalistes.pdf

    ♦ Sexualité et Spiritualité

    ♦ Ouvrir le noyau intérieur.pdf

    ♦ Invention du célibat des prêtres

    ♦ Invention de la Trinité

    ♦ Trinité invention

    ♦ Dogme trinitaire

    ♦ Réfutation du dogme trinitaire

    Circoncision juive et musulmance.pdf

    La seconde circoncision pratiquée entre Juif et Samaritain.pdf

    Juifs contre la circoncision.pdf 

     Abraham contre la circoncision.pdf

    Etre Juif et s'opposer à la circoncision.pdf

    ♦ Origine du voile

    ♦ Malek Chebel "rien n'oblige les musulmanes à porter le voile"

    L'esclavage en terre d'islam

    ♦ La polygamie

    ♦ Plus d'esclavage

    Histoire de l'esclavage : les 3 traites négrières.pdf

    L'esclavage et l'église-01.pdf

     L'esclavage et l'église-02.pdf

    L'esclavage enseigné à l'école.pdf

    --------

    LIVRES

    ♦ Tidiane N'Diaye - Le génocide voilé : enquête historique - 17 janvier 2008

    paix,conflits,ontologie,spiritualité,être humain,armes,humanisme,politique,actualités,finances,nation humaine universelle,changement du monde,société,santé,circoncision,excision,mutilation,mariage,divorce,amour,entente

    « Les Arabes ont razzié l'Afrique subsaharienne pendant treize siècles sans interruption. La plupart des millions d'hommes qu'ils ont déportés ont disparu du fait des traitements inhumains.

    Cette douloureuse page de l'histoire des peuples noirs n'est apparemment pas définitivement tournée. La traite négrière a commencé lorsque l'émir et général arabe Abdallah ben Saïd a imposé aux Soudanais un bakht (accord), conclu en 652, les obligeant à livrer annuellement des centaines d'esclaves. La majorité de ces hommes était prélevée sur les populations du Darfour. Et ce fut le point de départ d'une énorme ponction humaine qui devait s'arrêter officiellement au début du XXe siècle. »

    L'antropologue et économiste Tidiane N'Diaye est l'un des grands spécialistes des civilisations négro-africaines et de leurs diasporas. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur ce sujet.

    De toute l'histoire de l'esclavage et de la traite des Noirs, celle de l'esclavage et de la traite des Noirs par les Arabes est la plus barbare et la plus bestiale. Ils sont allés jusqu'à l'extinction ethnique par castration massive. Ce que les négriers et esclavagistes européens n'ont certainement pas fait.

    FRANÇOIS REBIÈRE - L'autre esclavage : Esclaves chrétiens en terre d'Islam

    paix,conflits,ontologie,spiritualité,être humain,armes,humanisme,politique,actualités,finances,nation humaine universelle,changement du monde,société,santé,circoncision,excision,mutilation,mariage,divorce,amour,entente

    "L'esclavage en terre d'Islam reste une question qui n'est abordée qu'avec beaucoup de prudence, de non-dits et trop d'arrières pensées. Or, dès l'enseignement de Mahomet et de ses successeurs, l'esclavage y a toujours été massif et légitimé, et essentiellement dirigé contre les chrétiens. Il a fallu l'expansion de l'Europe et de la modernité pour mettre fin à cet ignoble trafic, mais seulement à la fin du XIXème, et pas totalement.

    Cette approche, qui se propose d'appréhender l'ampleur de l'esclavage islamique dans le monde méditerranéen à l'encontre des chrétiens, est aussi une clef permettant de comprendre sans tabou la violence de l'actualité politico-religieuse moyen orientale."

    --------

    ©Maryse - etredivin.hautetfort.com

    Imprimer Pin it! Lien permanent Catégories : Adultère, LIRE AVEC L'ESPRIT 0 commentaire
  • Marinaleda - Vivre un monde magnifique est possible !

    Source : http://www.pressenza.com/fr/2015/05/marinaleda-les-insoumis/

    Marinaleda. Une petite ville de 2.700 habitants, au cœur de l’Andalousie, dans le sud de l’Espagne. Ici, il n’y a pas de policiers. Pas de voleurs. Ici, il y a moins de chômage qu’ailleurs, et on partage le travail. Ici, on paie son loyer 15 euros par mois. Ici, le maire et ses adjoints ne sont pas rémunérés, et ce sont les habitants qui commandent.

    https://www.youtube.com/watch?v=S5Wqtzjyvs8

     --------

    Marinaleda

    * Avec pratiquement pas de police, de crime et de chômage, faites la connaissance de la ville Espagnole décrite comme une utopie socialiste démocratique. Tout le monde travaille, il n’y a pas de police, et le salaire est de 1200 euros.

    * Le chômage n’existe pas à Marinaleda, un village en Andalousie dans le sud de l’Espagne qui est prospère grâce à sa coopérative agricole.

    * En apparence, la ville Espagnole Marinaleda n’est pas différente des autres villes de cette région. Nichée dans la vallée pittoresque Campiña, la campagne environnante est verte et vallonnée, des kilomètres de plantations d’oliviers et de champs de blés dorés s’étendant à perte de vue. La ville est jolie, tranquille et typique des villes d’Andalousie, la région la plus pauvre et la plus au sud d’Espagne.

    Marinaleda2

    * C’est aussi un village démocratique, anticapitaliste dont le maire encourage activement le vol à l’étalage.

    * Depuis la crise financière qui a commencé en 2008, Marinaleda est devenue célèbre, ainsi que son Maire charismatique Juan Manuel Sanchez Gordillo, qui a gagné le surnom du "Robin des Bois Espagnol", après avoir organisé et exécuté une série de raids sur les supermarchés dans une démarche de protestation d’action directe et non-violente en août dernier.

    * Les produits d’épicerie courants comme l’huile, le riz et les haricots ont été chargés dans des charrettes, menés du magasin jusqu’à la banque alimentaire locale pour aider les pauvres, pendant que les caissières désespérées regardaient, et quelques-unes pleuraient.

    * Dans une interview après l’événement, Gordillo, le maire élu démocratiquement depuis 1979, a dit qu’il ne s’agissait pas de vol, mais d’un acte non-violent de désobéissance civile.

    * "Il y a beaucoup de familles qui ne peuvent pas acheter de quoi se nourrir", protesta-il. "Au 21e siècle, c'est absolument choquant. La nourriture est un droit, pas une chose sur laquelle on fait de la spéculation". 

    --------

    ♦ Bonté, Générosité, Altruisme = des valeurs humaines innées

    Imprimer Pin it! Lien permanent Catégories : Actualités, Entraide-Invention-Création, L'ÊTRE HUMAIN 0 commentaire